NABAS’K Ngoss’a Bessombè ba Sawa Duala Kamerun

4 avril, 2010

le NABAS’K (Ngoss’a Bessombè Ba Sawa Duala Kamerun)

Classé dans : Non classé — nabask @ 22:50

PRESENTATION

Depuis plus d’un quart de siècle,le NABAS’K a été  crée par une belle initiative de quelques natifs du Quartier Akwa

à Douala, à ses origines, le NABAS’K  s’appelait et continue à s’appeler Ngoss’A bessombè ba Sawa duala

Kamerun. Il a été fondé en 1984 sous l’égide du Prince DIKA AKWA , pour supporter la mythique équipe de football

Caïman Club de Douala ,afin de soutenir l’esprit sportif des autochtones Akwa , et motiver les joueurs du

Caïman club , un certain ( Nguila Akwa…late) a eu l’idée d’aller très souvent au stade Akwa  de Bonadibong

accompagné de quelques frères et cousins, munis du fameux Mukeng ,et Mussesseko  par sa voix, il haranguait

la foule, au son du Ngosso; Par la suite,les performances du Caïman club n’ont pas tardé à se faire valoir;aurait il

suffit que seul le Ngosso  ou quelques chants traditionnels redonne force et courage à une équipe de football ? ou

était ce la volonté des ancêtres ?  qui voyaient la tradition Sawa choir au profit des coutumes étrangères ?nean-

moins , le public a vite compris la valeur de cette démarche , ainsi , le Ngosso  par l’entremise d’une ferveur  fana -

tique  s’est remis au gout du jour, et la tradition Sawa  a retrouvé ses valeurs . Il est certes vrai que le peuple Sawa

a hérité de l’époque Coloniale , une  danse traditionnelle très entrainante nommée Ambass -Bey ( une farandole

instrumentalisée ) toutefois , nos ancêtres avaient bien avant l’époque coloniale ,  leur propre expression musicale

Nos parents Sawa , célébraient divers  évènements  Naissances, Mariages,Deuil et autres , par le Chant  du Ngosso

ainsi nous retrouvons dans le registre instrumental  du patrimoine Sawa , les instruments comme  suit : ELIMBI ,

(tam tam) , NGOMO (tambour)  MUKENG ( clochette en fer forgé) MBAKA (claquettes) MUSSESSEKO (maracas)

ELOKO (jarre en terre cuite) MUNDENDE (harpe traditionnelle) et bien entendu l’instrument primordial  DOI (voix)

Depuis sa naissance , le NABAS’K  revalorise  la culture Sawa , et avec beaucoup de cran tente de l’extérioriser

par l’harmonie  des voix et la symbiose des instruments traditionnels  connotée  d’une  légère  modernisation

A son actif , le NABAS’K  évolue  dans le registre  de la musique populaire et compte  dans sa discographie un double

Album ( Hommage à DIKA AKWA) et (Hommage à Lottin ‘A SAME ) albums  parus  en 1999 .

Le NABAS’K est passé de sa création de 70 membres actifs à actuellement 15 membres il compte 20 membres d’honneurs

et siège à Akwa  à Douala , Cameroun

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

AUTEUR/COMPOSITEUR/INTERPRÈTE |
Musique en Obiou |
Fracs et Crinolines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David whisper and you
| Stand'Art Jazz
| Choeur Marial Emmanuelle